Publié le 11 avril 2018 à 15h35 (il y a 2 mois environ) dans « Mission interministérielle »
Rencontre  entre les élus et la missionnaire du Gouvernement, Sylvie ESPECIER
Des élus du Conseil départemental de Mayotte aux côtés de la missionnaire du Gouvernement, Sylvie ESPECIER.
© Source : Conseil départemental de Mayotte - DCIP

Ce lundi 9 avril 2018, Mme Sylvie ESPECIER, sous-préfète, responsable de la cellule nationale de coordination et d’appui à l’action territoriale, membre de la mission dépêchée par le Gouvernement à Mayotte, est reçue au Conseil départemental par Monsieur Issa ISSA-ABDOU, 4ème vice-président en charge du social et de la santé, Monsieur Hadj MHOKO, vice-président chargé de jeunesse et du sport en présence des services du Département en charge du social.

L'objet de la rencontre, est d'alimenter le projet social de Mayotte qui sera un pan important du projet du territoire attendu fin avril. Un pré rapport est attendu pour la semaine prochaine et sera soumis à la sagacité du 1er ministre.

L'occasion était idéale pour évoquer l'action sociale de manière générale, l'enfance et les difficultés rencontrées pour le bon exercice de cette compétence si sensible.  Ainsi, des propositions telles que le renforcement de l'équipe préfectorale par l'arrivée d'agents supplémentaires avec une idée simple : mieux accompagner le département en ingénierie dans sa 1ere compétence ont été actées.

Le vice-président en charge du social et de la santé après avoir décliné le schéma de l'enfance et le plan de mandature dont les objectifs sont atteints à mi-mandat, a demandé à l'État d'assurer ses missions en :

  • Faisant en sorte que le "stock " de 3 000 mineurs n'augmentent pas constamment,
  • en revoyant la circulaire Taubira pour permettre de dispatcher ses mineurs sur le territoire national.
  • En revoyant la loi de 2007 inadaptée pour le département.
  • En construisant le centre éducatif fermé et où renforcé.
  • En mettant en place des travaux d'intérêt général pour ces mineurs.
  • En fusionnant les observatoires pour les mineurs du département et de l'Etat pour avoir des chiffres fiables.
  • En mettant en place une brigade des mineurs.

Sylvie ESPECIER a salué le travail du Conseil départemental et du vice-président qui font bouger les lignes dans un contexte contraint.

Toute l'actualité